Ce n'est pas lors de la dernière conférence de presse du sémillant Jean-François que les analystes du secteur ont eu quelque chose à se mettre sous la dent. Le problème le plus grave; c'est que la commission a montré son incapacité à gérer le problème de l'entrée d'un groupe public de télévision dans l'age du numérique. Je serai tenté de dire: ils persistent et signent puisqu'ils sont déjà les auteurs d'un texte dépassé, fabriqué et voté par le Parlement il y a moins d'un an ! S'il a fallu remettre sur la table le principe d'une nouvelle loi, ce n'est pas seulement à cause de la suppression de la pub mais aussi parce qu'il y avait des pans entiers des nouveaux supports qui n'étaient même pas évoqués dans les textes précédents... Même constat vis à vis des patrons de l'entreprise qui avaient été eux aussi dans l'incapacité d'établir un projet éditorial et stratégique qui puisse tenir la route des nouvelles technologies. Heureusement qu'il y avait Jack Ralite ! Comment torpiller aussi vite et bien un projet audacieux qui a fait grand bruit et qui devait révolutionner l'audiovisuel public ? Le Président et sa majorité ne se sont une nouvelle fois pas très bien compris !

Lire la suite