Ainsi donc on y arrive....... Alors que l'on en est seulement au début de l'opération militaire, les problèmes commencent avec l'armée malienne ! C'était prévisible et, dès le premier pas, la France aurait du être plus claire vis à vis de son opinion publique sur le contenu de son intervention spécifique ! Lorsque les troupes françaises ont débarqué, l'armée de Bamako, séparée en deux par un coup d’état, avait quasiment réussi à faire disparaître le pouvoir politique ! Mais c'est pourtant ce pouvoir moribond -composé de personnalités de la société civile comme l'on dit- qui a lancé un appel au secours ! Mais l'armée malienne, elle, qu'a t elle dit ? Intervenant "au front" a t elle refait son unité politique ? Même en feuilletant la presse malienne je n'ai rien trouvé sur le sujet.....

Lire la suite